Témoignage de Christine BARTOLI, Psychanalyste, formée à l'IFAPP

Kinésiologue depuis 1995, je me suis intéressée à tout ce qui touche à la psychologie et à la psychanalyse depuis très longtemps. Les travaux de Françoise Dolto ont été mes livres de chevet durant toute mon adolescence.

Après près de 20 ans de cabinet, j’ai ressenti le besoin d’un autre outil, d’un ailleurs et cela au moment au je commençais moi-même une psychothérapie. Il m’est apparu comme une évidence que la formation à la métapsychologie était cet outil là.

J’ai trouvé au sein de l’IFAPP ce que je cherchais, et au-delà de ça une vision de la psychanalyse qui me correspond parfaitement, de la rigueur mais pas de rigidité, une déontologie, une pratique à la fois moderne, décomplexée et à la fois appuyée sur les grands principes freudiens.

Les cinq années de formation, mon analyse personnelle ainsi que l’écriture de mon mémoire dont le titre est « Bion une théorie de la pensée : La connaissance point d’orgue du développement psychique » ont permis d’une part un travail et une évolution personnelle et d’autre part ont ouvert de nouvelles portes professionnelles. Une synchronicité « jungienne » absolument étonnante s’est montrée, une fois le point final mis à mon mémoire un poste de psychanalyste au sein d’une MECS (Maison d'Enfants à Caractère Social) m’a été proposé, je l’ai accepté et un nouveau pan de ma carrière a commencé.

Aujourd’hui, je continue mon activité libérale en tant que kinésiologue, et en tant que psychanalyste, tout en travaillant au sein d’une institution sociale.

D’autres propositions continuent à m’arriver, sur d’autres postes et surtout sur des conférences autour de l’enfant.

Les 5 années passées au sein de l’IFAPP ont été riches et constructives, elles ont été aussi l’occasion de rencontrer d’autres analystes, de partager et de former des groupes de travail.

Je prends un plaisir quotidien à pratiquer la psychanalyse dont les résultats sur les patients donnent envie de continuer un peu plus chaque jour.

En savoir +